residus

Réception, ce matin, de la nouvelle version des "RESIDUS", compilation de nouvelles noires. Un couverture plus classe, en couleurs et un texte corrigé, mieux mis en page et quelques fautes en moins. Donc si ça vous branche, c'est dispo ici ou sous la rubrique boutique.

http://www.blurb.com/bookstore/detail/513358

Ce système est tout d'abord idéal pour une première version "privée" d'un texte, une forme livresque à corriger. De quoi tester "en volume" et proportions un tapuscrit.

Ensuite, ça permet des micro-tirages. Quel éditeur se risquerait à éditer des nouvelles trash/polar ou les souvenirs brumeux d'un clubbeur alcoolisé ? On peut faire exister, même confidentiellement un texte. Ceux qui le veulent, le prennent, pas de stocks inutiles, pas de réel risque financier.

Des textes un brin ésotériques, qu'il faut désormais traquer sur le net, des textes de réseaux (courants, trubus, musiques), avec ou sans promo. Cf le dernier bouquin de Jean Louis Costes, auto-produit, vendu à 1000 ex par pub Facebook/Myspace sans passer par les circuits classiques. Par contre, il faudrait que je me remette à FaceBook and co mais je dois avouer que ça me soûle prodigieusement même si l'idée d'une sorte de méta-bibliothèque invisible et/ou dormante me titille.

Zéro censure, juste ses propres choix. Possibilité également de balancer du texte brut, pas lissé, pas (auto)modéré.  DSC00270   

Big in Japan ! En me balladant un peu, je suis tombé sur cet étrange site à l'habillage morbide, consacré à une brochette d'auteurs noirs français.

http://luj.g.ribbon.to/html/auteurs_fetis.html

Découvert également le blog d'Antoine Chainas, foutrement intéressant, avec sa poésie à l'acide et ses dossiers sur quelques courants d'écriture comme la porn/SF ou le gothique sudiste.

http://zymansky.over-blog.com/

Le lit de Béton , cité dans une liste de livres se déroulant à Londres, sur ce blog. J'ai un peu de mal à voir Dortman en guide touristique mais bon...

http://yspaddadenpenkawr.over-blog.com/pages/Londres_par_les_livres-660109.html

Lu aussi quelques commentaires positifs sur mes nouvelles (Toa-Tié ou Ostenberg), la nouvelle, ce genre presque invisible et pourtant !

Sinon, quelques info sur les pages ou les octets qui s'entassent. La chute de l'@telier de presse m'a un peu coupé dans mon élan pour faire la suite du "Coeur Inachevé", mais j'ai repris le texte et j'avance pas mal, j'écris dans les Macdo et même le métro. C'est donc possible avec un ultra-portable et un peu de musique dans les oreilles. La ligne 13 étant assez idéale pour s'immerger dans l'ambiance cyberpunk d'une mégapole mondiale souterraine ! DSC00269

Et toujours des tapuscrits envoyés chez les éditeurs de Fantasy pour "Mort dans Lame".