L’ETRANGE FESTIVAL JOUR 7 DSC00029

 

Le week-end s’annonce encore bien long et intense avec deux nuits blanches au programme, une virée au Nouveau Casino et la nuit Sushi Typhoon. On démarre ce vendredi avec

TAKE SHELTER : Jef Nichols, 1 heure 56. DSC00020

Curtis Laforche, chef de chantier, est un père de famille plutôt normal, à la vie tranquille. Il est la proie d’angoissants cauchemars climatiques et apocalyptiques qui peu à peu vont miner sa santé, vie de couple, vie professionnelle et sociale. Malgré le soutien de son épouse, sa santé mentale va s’effriter jusqu’à l’extrême limite.

Film assez indé dans l’esprit et la réalisation, entre chronique sociale intime et onirisme flippant, Take Shelter reste un film bien tendu, sur le fil avec son angoisse élémentaire. Acteurs impeccables, réalisation à la mesure, scènes fortes (cauchemars, pétage de plomb social etc…). Seule réserve, la toute toute fin, sorte de bonus d’angoisse un peu inutile.

HORNY HOUSE OF HORROR : Jun Tsugita, 1 heure 15. DSC00021 DSC00022

Pas un film Sushi Typhoon, mais ce pinku (érotisme soft) légèrement goro (grotesque)  pourrait s’inscrire dans le canon trash/fun/gore de la ST. En outre, il nous est présenté ce soir par Yoshihiro Nishimura, responsable des effets spéciaux et véritable pilier du studio trash/déviant.

Soyons franc, le film est assez moyen. Sorte de porngore mélangeant un érotisme plutôt balourd (voire presque sexy comédie) à des litres de barbaque et une brochette de phallus, arrachés, tranchés ou mastiqués dans des rouleaux de printemps. Budget minimal et actrices limites vulgaires, hormis la bastonneuse qui roule bien des yeux et éclipse ses deux collègues. Le film est un peu pénible à voir jusqu’à ce qu’une action gore et débridée vienne maculer les décors cheaps de sang bien gluant et de barbaque fraîche. Là  on rigole, on applaudit les projections de globes oculaires et les bastons façon Ken. DSC00024

Film totalement anecdotique, vaguement gratuit, interprété assez mal, un petit plaisir pervers pour lancer les festivités du vendredi.

Je file donc à l’Udo Bar pour mon injection hebdomadaire de Jager avant de rempiler au nouveau Casino pour un bel anniversaire. 10 ans déjà ! Soirée GRILL, assez axée BASS / HIP-HOP/ DIRTY et Bien évidemment FIDGET avec Claude VONSTROKE, inventeur de cette micro housse à l’origine ironique et devenue ultra festive. DSC00039 DSC00047 DSC00063

Je commence à squatter le comptoir au café charbon et à enquiller skys/demis tout en écoutant la THERMAL TEAM (teki + guests) sous des projections psyché de série B.

Belle soirée qui passe comme un rêve sous éthanol, allant du funk commercial (Michael Jackson, Beastie Boys) à de la minimale gonflée à la turbine pour finir par la dentelle sonore et bondissante de VONSTROKE qui va nous amener jusqu’à l’aube, en sueur et désarticulé.  DSC00091